fbpx

10 erreurs types en matière d’investissement marketing

10 erreurs types en matière d’investissement marketing

10 erreurs types en matière d’investissement marketing

On le sait bien, en janvier de chaque année c’est la même histoire. On constate ses résultats de l’année qui vient de se terminer et on se dit : “ J’aurais peut-être dû faire de la publicité pour améliorer mes performances.” Ou encore, on se demande si les investissements marketing faits durant l’année ont vraiment été payants.

Comme la majorité des entrepreneurs, vous avez à coeur la réussite de votre entreprise et vous savez forcément qu’une partie de celle-ci passe par des investissements marketing. Et comme beaucoup de gestionnaires, vous avez du mal à vous y retrouver et à vous structurer en ce sens. C’est pourquoi je vous présente les 10 erreurs type en matière d’investissement marketing, en espérant pouvoir mieux vous éclairer.

 

1. Acheter des publicités ici et là parce qu’on se fait offrir des “deals”

En tant qu’entrepreneur, je suis constamment sollicitée pour acheter de la publicité pour encourager tel ordre professionnel ou pour profiter d’une promotion “exceptionnelle” d’un média de masse. Il se peut que l’offre soit vraiment intéressante, mais pas toujours. À chaque fois, je m’assure de valider si l’offre s’applique à notre stratégie, à nos objectifs et si elle s’adresse aux bons publics. Si je réponds oui à toutes ces questions, alors je suis certaine que l’ajout bonifie vraiment mes investissements marketing. Trop souvent, ces sollicitations nous incitent à faire des actions en silo sans plan global et, au final, sans résultats concrets.

 

2. Ne pas identifier les besoins/enjeux clairement (en amont des objectifs)

Je vais le répéter sans cesse : la planification est la clé du succès en investissements marketing. Pour être bien planifié, il faut prendre le temps d’observer le contexte dans lequel l’entreprise se trouve. Ces constats permettront ainsi de déceler nos enjeux et, par le fait même, nos besoins pour l’année (ou les années) à venir.

3. Ne pas fixer d’objectifs clairs et mesurables

Une fois les enjeux et les besoins déterminés, il sera beaucoup plus facile de déterminer quels objectifs on souhaite atteindre par le biais d’investissements marketing. Un objectif bien formulé permettra de mettre en place un moyen pour mesurer les résultats.  

4. Ne pas déterminer de budget clair et représentatif de vos moyens, de votre contexte et de votre environnement concurrentiel

Trop souvent, mes clients n’ont aucune idée de leur budget. Plusieurs me disent même “Mais c’est toi la pro, dis-moi combien investir”. J’aurai toujours la même réponse à cette phrase magique : le budget à prévoir dépend fondamentalement de votre contexte d’entreprise. Qui suis-je pour déterminer l’état de vos liquidités? Je pourrais très bien planifier des tas d’actions pour atteindre les objectifs, mais si celles-ci ne correspondent pas à vos moyens, toute cette planification ne sera pas réaliste. Aujourd’hui, il existe une panoplie de moyens pour atteindre nos objectifs et ceux-ci ne sont pas toujours onéreux. Suffit d’être créatif et bien au fait des possibilités dans votre domaine.

Si toutefois vous voulez vraiment des chiffres, sachez que le pourcentage d’investissement marketing est variable selon le domaine d’exercice, le niveau de concurrence du marché et le contexte de l’entreprise. On peut donc planifier entre 3% et 50% du revenu de l’entreprise selon le domaine  (pour les entreprises de cosmétiques, ce pourcentage atteint parfois 55%). Je ne m’étends pas plus sur la question, car nous pourrions consacrer un article complet uniquement sur ce sujet. Faites de votre mieux : fiez-vous à vos enjeux et à votre contexte financier pour fixer votre budget. 

5. Ne pas challenger ses propres idées

Déterminer ses actions marketing en fonction de ce qu’on a toujours fait n’est certes pas une approche gagnante. Je le sais très bien, votre entreprise est votre bébé et comme tout bon parent, vous faites ce que vous croyez qu’il y a de mieux pour son bien-être. Toutefois, ce n’est pas parce qu’on a toujours fait ainsi que c’est la meilleure chose à faire. Remettez-vous en question et impliquez des ressources pour bonifier vos idées : osez! Faire affaire avec des experts contribuera à avoir un regard extérieur sur votre réalité et à vous faire conseiller sur les meilleures actions pour atteindre vos objectifs.

6. Mettre tous ses oeufs dans le même panier

Pensez vos actions selon vos différentes cibles et vos différents objectifs. Mettre tous vos investissements sur un seul aspect ou une seule action ne vous rendra pas service. La synergie des différents outils, des différentes actions et la cohérence entre ceux-ci contribueront à marteler votre message. Nous sommes bombardés de partout par la publicité, la récurrence est donc très importante pour bien faire comprendre votre message à vos cibles et pour tirer son épingle du jeu.   

7. Être impatient de voir des résultats et avoir peur des investissements à long terme

Rome ne s’est pas bâtie en un jour. Malheureusement, il en va de même pour l’acquisition de résultats en lien avec vos investissements marketing. L’idéal est donc de prévoir plusieurs actions, dont certaines permettant l’obtention de résultats à court terme et d’autres à plus long terme. Et quand je dis court terme, je parle de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. N’attendez pas que le téléphone sonne au lendemain d’une nouvelle action, soyez patients!

Soyez patients. Les résultats viendront.

8. Vouloir économiser en ne s’entourant pas des bonnes personnes

Ici, c’est un peu la même chose que de faire des actions en silo. On demande à un employé à l’interne de rédiger les textes de notre site web, alors qu’il n’y connaît rien en référencement web et on se retrouve obligé de recommencer quelques mois plus tard en constatant notre position regrettable dans les résultats de recherche. On a recours à des solutions en ligne pour monter nous-même nos outils de communications et le résultat imprimé n’est pas du tout ce qu’on avait en tête. Pire encore, on donne les mandats aux plus bas soumissionnaires et nos différentes actions se retrouvent sans cohérence puisqu’aucun de ces mandatés n’a tenu compte de ce qu’ont fait les autres. Bref, s’entourer des personnes compétentes vous permettra d’économiser temps et argent.

9. Ne pas regarder ce que fait de bien notre compétition

Je le sais, vous manquez de temps. Je le sais, vous ne voulez pas que votre compétiteur voit que vous aimez sa page Facebook et encore moins qu’il vienne espionner la vôtre. Pourtant, il le fait. Et c’est sans doute pourquoi il réussit mieux que vous à tirer son épingle du jeu. Sans copier ce que les autres font, faire une veille permet d’apprendre des erreurs des autres, de trouver une niche dans son marché, de répondre à un besoin exprimé par la clientèle auquel la concurrence n’a pas répondu, d’optimiser son expérience client, etc. Être à l’affût de ce qui se passe dans votre marché est essentiel pour faire des choix éclairés.

10. Ne pas mesurer les résultats

Vous avez appliqué à la lettre tout ce que je vous ai conseillé de faire dans cet article. Votre entreprise se porte bien et vous songez à augmenter votre budget marketing, mais vous n’avez aucune idée des résultats réels des actions posées par le passé et du retour sur investissement. Dans votre budget, prévoyez d’emblée un montant pour analyser vos résultats. Mettre en place des moyens de mesure des performances avant même d’avoir mis en place les actions est la clé du succès!

Si vous vous reconnaissez dans ces erreurs et que vous vous sentez perdus, contactez-nous. Il nous fera plaisir de vous conseiller et de vous aider à planifier vos actions! Pour voir quelques-unes de nos réalisations, cliquez ici.